Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot (IES-NI-6211)

Par Cassandre Hartenstein, Université de Strasbourg, CNRS, UMR 7044 Archimède

Abstract: publication of a terracotta figurine of god Harpokrates holding a pot. The piece, discovered in Tanis by Pierre Montet between WWI and WWII, is located in the Institute of Egyptology of the University of Strasbourg.

Cite this article as: Cassandre Hartenstein, « Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot (IES-NI-6211) », Recollecta Aegyptiaca, 30 juillet 2020, https://recaeg.hypotheses.org/386, accessed 27 septembre 2020.

Pdf : Hartenstein 2020, Harpocrate au pot IES-NI-6122_2_light

Figure 1. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue de face. © Fr. Colin, Université de Strasbourg. Voir les autres clichés à la fin de l’article.
Numéros d’inventaire :
Numéro actuel IES-NI-6211.
Ancien numéro IES-Montet / Bucher-2175.
Provenance : Tanis.
Dimensions : H. : 9,5 cm L. : 6,5 cm Ép. : 7,6 cm Matériau : Terre cuite moulée à engobe brun.
Couleur charte Munsell :
engobe 2.5 YR 4/5
Surface érodée 7.5YR 5/5
Datation : Époque gréco-romaine.

Description

La figurine est recouverte d’un engobe brun, qui s’est partiellement érodé, notamment sur le dessous. Elle a probablement été réalisée à partir d’un moule bivalve ; on observe clairement le long des flancs de l’objet une fine barbure (par exemple sur la vue de trois quarts avant droite, figure 4), formée par l’excédent de terre à la jointure des deux moules. Des plans de lissage après démoulage sont visibles notamment sur l’épaule gauche (vue de trois quarts arrière gauche, figure 9). Au dos de la figurine se trouve un trou d’évent.

     Le dieu Harpocrate est représenté assis, avec un pénis disproportionné logé entre les jambes repliées. Il est vêtu d’une sorte de chemise à manches courtes, dont les deux pans se ferment sur la poitrine. En plus de l’habituelle mèche sur le côté de la tête qui le caractérise, sa coiffe est composée de deux boutons de lotus et de deux touffes de cheveux apparaissant sur le front. Il porte un doigt à la bouche et tient de sa main gauche, serré contre son flanc, un vase de forme ovoïde, dont le bouchon comporte plusieurs stries.

Commentaire

     Comme pour un bon nombre d’objets de la collection strasbourgeoise, la provenance de cette figurine est restée inconnue durant plusieurs décennies. Cet objet n’apparaît pas dans le plus ancien des cahiers d’inventaires daté de la fin du 19e siècle, mais il est bien listé sous le numéro 2175 dans celui rédigé par l’abbé Bucher, ce qui implique que son arrivée à Strasbourg eut lieu durant la période française de l’histoire de l’université alsacienne (durant l’entre-deux-guerres ou après 1945). En 2005, Fl. Calament identifiait notre figurine dans la liste d’un dépôt d’objets effectué par le musée du Louvre en 1921 auprès de l’Université, composé en partie de pièces provenant des fouilles d’A. Gayet à Antinoé1. Cet ensemble comprend effectivement plusieurs statuettes en terre cuite du dieu Harpocrate tenant un pot d’après la description du document officiel, mais il semble que la figurine numéro IES-NI-6211 n’en fait pas partie. En effet, les autres objets de ce dépôt identifiés avec certitude lors du dernier récolement effectué par le Louvre à la fin des années 2000 comportent tous un numéro d’inventaire attribué par le musée parisien, commençant par N (réserve Napoléon ?), contrairement à notre pièce, qui ne porte que celui figurant dans l’inventaire de l’Institut d’égyptologie. Surtout, une plaque photographique en verre (figure 2) faisant partie des archives strasbourgeoises de la mission de Tanis dirigée par P. Montet montre notre Harpocrate au milieu d’autres terres cuites et objets en faïence (il porte une étiquette avec son numéro de fouilles, 259). Il ne fait donc aucun doute que l’Harpocrate IES-NI-6211 fait partie des pièces que P. Montet rapporta de Tanis à Strasbourg à une date inconnue. C. Boutantin avait déjà identifié la provenance de cet objet dans sa thèse (parue en 2014)2, grâce à la documentation des fouilles de Tanis conservée au centre Golenischeff.

Figure 2. Cliché sur plaque photographique d’objets découverts lors d’une campagne de fouille de Pierre Montet à Tanis. L’Harpocrate IES-NI-6211 est situé à gauche. © Institut d’égyptologie de Strasbourg.

Bibliographie

Publications de l’objet IES-NI-6211

  • Calament, Fl., 2005, La Révélation d’Antinoé par Albert Gayet : histoire, archéologie, muséographie, Le Caire (BÉC 18), fig. 42 b.
  • Hartenstein, C., 2010, « Figurine d’Harpocrate au pot », in Pérégrinations dans l’empire romain, de Bliesbruck-Reinheim à Rome avec Jean-Claude Golvin, peintre de l’Antiquité, Arles, p. 44-45.
  • Parlebas, J., 1973, Antiquités égyptiennes : Strasbourg, exposition à l’Ancienne Douane. 12 juillet – 15 octobre 1973, Strasbourg, p. 57, n° 275.

Mentions de l’objet IES-NI-6211

  • Boutantin, Céline, 2014, Terres cuites et culte domestique : bestiaire de l’Égypte gréco-romaine, Leiden (Religions in the Graeco-Roman World 179), p. 18-19.

Valorisation culturelle

  • Exposition temporaire au musée d’Histoire Naturelle et d’Ethnographie de Colmar du 06/10/2003 au 04/11/2003.
  • Exposition Pérégrinations dans l’Empire romain au Parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim CREX, du 04/06/2010 au 31/10/2010.
  • Exposition Figurines féminines antiques de la Haute-Égypte à Suse à la MISHA (Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace à Strasbourg), du 24/06/2015 au 08/07/2015.

Figures

Figure 3. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue du dos. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 4. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue de trois quarts à droite. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 5. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue de trois quarts à gauche. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 6. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue du profil droit. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 7. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue du profil gauche. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 8. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue de trois quarts arrière droite. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 9. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue de trois quarts arrière gauche. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 10. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue depuis le haut. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

Figure 11. Figurine en terre cuite d’Harpocrate au pot IES-NI-6211, vue depuis le bas. © Fr. Colin, Université de Strasbourg

  1. Parmi les objets composant ce dépôt, trois Harpocrate au pot sont listés (dont « un sans tête »). Le document ne signale aucun numéro d’inventaire pour ces pièces. []
  2. Boutantin 2014. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.